33 visiteurs en ce moment

Les ONGs sont appelées à aligner leurs interventions aux (...)
| Accueil
facebook Twitter

Le ministre de l’Intérieur et de la Formation patriotique, M. Pascal Barandagiye (photo : à gauche), a réuni vendredi à Gitega (centre) les responsables des Organisations non gouvernementales (ONGs) étrangères qui travaillent au Burundi et les gouverneurs des provinces en vue d’évaluer ensemble l’état de collaboration et d’harmonisation des interventions sur terrain. Le résultat visé était d’harmoniser les interventions des ONGs sur terrain et partant d’améliorer leurs performances.

Le ministre de l’Intérieur a apprécié le bilan des réalisations de certaines ONGs qui sont visibles sur terrain et a invité celles qui auraient un faible bilan à améliorer leurs prestations. Il a saisi l’occasion pour interpeler toutes les ONGs à aligner leurs programmes d’intervention aux priorités du gouvernement qui tiennent compte des aspirations de la population. Il a aussi rappelé que ces organisations sont conviées à œuvrer en conformité avec les mœurs et la culture burundaise. Il a notamment rappelé qu’il est strictement interdit de promouvoir l’homosexualité sous prétexte de tel ou tel autre domaine d’intervention.

Les ONGs ont été aussi invitées à œuvrer conformément aux normes exigées. Le ministre de l’Intérieur a invité les gouverneurs à faire un suivi régulier des interventions des ONGs pour assurer une meilleure coordination. Ils sont également appelés à veiller à ce qu’il n’y ait pas des ONGs qui dévieraient de leurs domaines d’interventions convenus avec les ministères techniques comme ces lacunes ont été déjà constatées dans le passé.

Les ONGs ont été aussi appelées à communiquer les budgets d’exécution aux autorités provinciales de leurs entités d’intervention en faveur de la transparence et du suivi des réalisations sur terrain. Elles ont été aussi interpellées à tenir compte des équilibres constitutionnels lors du recrutement du personnel. Elles sont aussi appelées à transmettre des rapports d’activités régulièrement. Le ministre a déploré des cas des retards affichés dans la transmission des rapports. A titre illustratif, il a signalé que sur 120 ONGs, 35 seulement ont déjà donné les rapports du 1er semestre. Il leur a ainsi appelé à les produire dorénavant à temps conformément au canevas unique de rapportage qu’un comité ad hoc va élaborer prochainement.

Dans les échanges, certains gouverneurs tels que celui de Rutana a déploré des cas des ONGs qui concentrent leurs interventions dans une ou quelques communes en défaveur des autres.

Le ministre de l’Intérieur a invité ces différents acteurs de développement à privilégier la collaboration et la coordination pour répondre aux besoins des populations.

GITEGA, 21 oct (ABP)

Les ONGs sont appelées à aligner leurs interventions aux priorités du gouvernement
mis en ligne par Muco Hilaire
le: 22 octobre 2017 à 15h23min
- Dans la rubrique: La UneActualités

Envoyer un message

Autres articles publiés par Muco Hilaire
|© Burundi-forum 2013-2017- Tous droits réservés|