Campagne-café: le Burundi attend plus de 15000 tonnes de café cerise

La production du café attendue est de plus de 15 mille tonnes. Cette annonce a été faite jeudi 15 mars 2018 par Joseph Ntirabampa, Président de la confédération nationale des associations des caféiculteurs du Burundi (CNAC) – Murima w’isangi.

Les caféiculteurs saluent le fait que le règlement de collecte du café est sorti à temps.
Joseph Ntirabampa indique que les innovations contenues dans ce règlement sont notamment l’interdiction aux stations de lavage n’ayant pas encore apuré les arriérés de la taxe communale de11Fbu par kg d’ouvrir les portes et l’interdiction aux opérateurs ne disposant pas de stations de lavage de collecter le café. Joseph Ntirabampa demande aux différents opérateurs de respecter ce règlement.

Même si la production attendue est satisfaisante, il y a beaucoup de défis dans la production du café. C’est notamment le retard dans la livraison des sachets utilisés dans les pépinières et l’engrais chimique NPK, précise Joseph Ntirabampa.

Au niveau de l’autorité de régulation de la filière café ARFIC, l’on reconnaît ces retards. Emmanuel Niyungeko, Directeur Général de l’ARFIC a fait savoir qu’il y a eu retard dans la passation des mâchés. Il affirme avoir pris la décision de constituer des stocks stratégiques pour 2 ans en vue d’éviter ces retards.

Par Kurubone Alfred

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com