Le Président de Hirshabelle demande l’Appui des partenaires dans l’integration des Forces de sécurité

Ce jeudi le 15 mars 2018, dans une réunion tenue entre les admnistratifs de l’Etat de Hirshabelle,une délégation de l’Union Européenne et le Commandement du 10ème contingent burundais,le Président Mohamed Abdi Waare appelle les partenaires (UE, UN et AMISOM) dans l’appui de l’intégration des forces de sécurité  somaliennes.

Les admnistratifs de l’Etat de Hirshabelle en tête le Président de cet Etat Fédéré , Monsieur Mohamed Abdi waare ont tenu une réunion avec une délégation de l’Union Européenne et le Commandement du 10ème contingent  jeudi le 15 mars 2018 à Johwar Air Field. Après avoir dévoilé les  trois priorités de son gouvernement qui sont: le rétablissement de la sécurité, la mise en place des institutions à la base et la réhabilitation des infrastructures essentiellement les principales voies de ravitaillement (MSRS) , Il a appelé ces partenaires dans l’appui de l’Intégration des forces de sécurité somaliennes. “vous les partenaires de l’Union Européenne , aidez nous en prenant la question de sécurité  au serieux afin de combattre les terroristes Al Shabaab. S’il ya des points à aider l’AMISOM, vous pouvez le faire. L’Etat de Hirshabelle est un nouvel Etat dont les défis sont nombreux” a insité le Président Waare. Il fait savoir que les Al-Shabaab ont changé de tactique et de mode opératoire.  “Nous voulons que les forces de sécurité somaliennes soient intégrées dans les opérations robustes de l’AMISOM pour permettre une bonne transition de responsablité. Aujourd’hui force est de constater que les Forces de sécurité somaliennes combattent aux cotés de leurs clans d’où la nécessité de cette integration” a-t-il conclu.

Prenant la parole, le Commandant du 10ème contingent, le Général de Brigade Victor Nduwumukiza a fait savoir que les partenaires  n’appuient pas la mission de l’AMISOM  comme auparavant  d’où le problème d’équipement et du materiel.Il ajoute que les forces de sécurité somaliennes avec qui les forces de l’AMISOM doivent faire une opération conjointe ne sont pas visibles sur le terrain. “Meme le peu qu’il ya, elles ont aussi un manque criant d’équipement et de materiel” a-t-il poursuivi. Le Général de Brigade Victor Nduwumukiza a dit lui aussi que les Al-Shabaab ont changé de tactique. Actuellement, ils utilisent les Engins Explosifs Improvisés en les posant sur les MSRs(Main Supply Routes).” Les Al-Shabaab se cachent également dans la population en se déguisant comme des civils d’où la difficulté de les distinguer avec la population civile” a t-il indiqué. “Pour faire face à cela , nous devons nous aussi adopter des nouvelles stratégies  pour combattre ces ennemis de la paix”  a-t-il conclu.

Vous saurez qu’après la réunion d’échange , le  Président de Hirshabelle et le Chef de la délégation de l’Union Européenne  ont posé la première pierre de la construction du camp de recrutement de la police régionale de Hirshabelle, le camp qui se trouvera  à cinq cents mètres ( 500m) du site du Commandement du contingent burundais.

 

Capt NGEZAHAYO Serge

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com